Tout savoir sur les actions en bourse

Tout savoir sur les actions en bourse

On assiste à un regain d'intérêt pour la spéculation en Bourse suite au crack de 2001-2002 et suite à l'éclatement de la bulle spéculative liée à Internet et celui de l'immobilier américain de 2007 et 2008. Il est vrai que les tentations en matière de gain rapide et la possibilité d'investir sur des actions depuis son domicile ou son bureau contribuent à faciliter le succès de ce genre de placement.

Pour ceux qui n'y connaissent rien en Bourse ou pour qui les actions sonnent comme un terme barbare, voici une petite explication qui va leur permettre de mieux comprendre ce domaine. Pour fonder une société de capitaux - comme une société en commandite par actions ou une société anonyme - les fondateurs ont besoin des fonds qui peuvent provenir des particuliers - qui possèdent des épargnes à placer - ou des autres entreprises ou de l'État lui-même.

En contrepartie de leur participation dans le capital d'une compagnie, les actionnaires reçoivent un titre de propriété qui est couramment appelé « action ». Cette dernière permet donc à son détenteur d'être propriétaire d'une partie du capital de l'entreprise. Ce qui lui confère un large nombre de droits, notamment la possibilité d'intervenir dans la gestion de la société et d'un droit à l'information tout en bénéficiant d'un revenu qui est dénommé « dividende ».

Histoire des sociétés par actions

On notera que les premières sociétés par actions ont vu le jour au Moyen-âge avec les moulins du Bazacle. Il a fallu attendre le 17ème siècle pour voir les premières importantes sociétés cotées en bourse. Ce n'est qu'au 19ème siècle que les premières banques anglaises par action soient apparues.

Puis, un peu plus tard, on assiste à un véritable engouement du public en faveur des chemins de fer. Les sociétés travaillant dans ce secteur ont profité de cette passion pour lever des fonds en mettant en vente leurs actions. Ce qui a amené à une réglementation de l'autocontrôle boursier par la mise en place d'un droit spécifique en 1856.

Par ailleurs, il convient de souligner qu'il existe deux formes d'action :

L'action au porteur qui se trouvera souvent, la solution idéale dans le cadre d'un investissement à moyen terme. L'enregistrement de ce genre d'action se fait sur un compte tiers qui est géré par un intermédiaire financier choisi par l'actionnaire lui-même.

Parmi ces intermédiaires, Cyrille Vernes constitue généralement une excellente option pour de nombreux investisseurs. En effet, il a travaillé pendant plusieurs années au sein d'une grande banque américaine avant de s'établir en Suisse et y fonder sa propre société de gestion de capitaux en activité associés aux privés et aux institutionnels.

La négociation de ce genre de titre est d'ailleurs plus facile à réaliser puisqu'il suffit de contacter l'entreprise gestionnaire de vos actions afin qu'elle mette en vente un nombre de vos titres selon les termes que vous avez vous-même fixé.

L'action au nominatif qui s'applique généralement dans la perspective d'un investissement à long terme. Dans ce cas, les informations concernant l'actionnaire comme son nom et son adresse apparaissent dans les registres de la compagnie qui émet des actions en bourse.

L'actionnaire reçoit directement, de cette dernière, toutes les informations concernant les actionnaires comme les documents d'information, l'avis de convocation aux assemblées générales, etc. Il convient de noter qu'il est encore possible de choisir entre des actions nominatifs purs et des actions nominatifs administrés.

Comment est fixée la valeur des actions en bourse ?

Nous avons vu précédemment qu'une société déjà existante ou en cours de création peut ouvrir son capital aux investisseurs en mettant en vente des actions en bourse ; plus d'information sur https://cyrillevernes.wordpress.com/. Normalement, la valeur de ces actions dépend du jeu de l'offre et de la demande.

En théorie, elle augmente au fur et à mesure que les bénéfices de la compagnie s'accroissent. Les investisseurs qui prévoient des bénéfices ultérieurs plus élevés et - par conséquent des distributions de dividendes plus importantes - vont acheter les actions. Et comme la demande est dans ce cas supérieure à l'offre, il est automatique que le cours de l'action en Bourse augmente.

Grâce à sa longue expérience dans le domaine de conseil aux investisseurs, Cyrille Vernes, qui est l'administrateur de Vernes & Associés S.A. à Genève et de Vernes Gestion S.A., peut aider les investisseurs à trouver les bons placements en matière d'actions en Bourse.